Une ville durable et dynamique

Partagez cette page

1.

2. URBANISME RAISONNÉ

• Revoir complètement le projet d’écoquartier des Courelières de Joué Sud
Ce projet d’écoquartier est le grand oublié de cette mandature. Jamais évoqué par le Maire et son équipe, il doit être retravaillé pour intégrer les évaluations des quartiers réalisés sur le territoire national. Une commission extra-municipale s’emparera de ce sujet pour déterminer ensemble l’avenir de la concession : habitat, pépinière d’entreprises ou multi-activités ?

• Végétaliser les façades et les toits des bâtiments publics existants
Le réchauffement climatique nous impacte depuis plusieurs années et une municipalité doit agir concrètement. Nous allons progressivement végétaliser les bâtiments publics pour mieux les isoler l’hiver et les rafraichir l’été. A court terme, nous installerons des brumisateurs urbains, plus efficaces que les fontaines, pour permettre aux Jocondiens de mieux supporter les périodes de canicule.

• Cibler la préemption urbaine sur des projets clairement identifiés
Depuis six années des maisons sont achetées par la municipalité sans projets en face. Dans la mesure du possible, nous définirons les besoins en premier puis réaliserons les achats en évitant de surendetter la Ville. 

3. ISOLATION DES PASSOIRES THERMIQUES PUBLIQUES

En isolant progressivement les bâtiments publics les plus énergivores, nous allons éviter le gaspillage énergétique et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Nous ferons des économies financières qui participeront à une meilleure gestion de notre Ville.

4. VOIES VERTES EN JOCONDIE

• Développer de nouvelles mobilités douces

Il n’existe pas de réseau cohérent pour les « déplacements doux » des piétons et des véhicules non motorisés sur la Ville. En effet les lieux dédiés sont courts et non reliés entre eux. Ils ne permettent pas un multi-usages… de la flânerie, dans un cadre végétalisé, au déplacement rapide vers son lieu de travail.

• Créer 2 voies principales de déplacement pour les piétons et les véhicules non  motorisés : la première d’est en ouest reliera les 2 lacs, la seconde reliera la Loire à Vélo au sud de la commune

Ce projet fera entrer Joué dans l’ère de la Ville durable. Ces deux voies, et plus particulièrement le chemin qui reliera les deux lacs, permettra diverses activités et aura plusieurs fonctions :
      · Utilitaire : Accès rapide vers les lieux de travail, commerces, services municipaux, lieux culturels…
      · Loisirs : Promenade seul ou à plusieurs, utilisation des espaces de jeux à proximité…
      · Initiation sécurisée : Cycles, trottinettes, rollers…
      · Économique : Livraison avec des vélos cargos, liens entre zones artisanales…
      · Éducative : Observation et cueillette de multiples baies et fruits – Expositions diverses…
      · Sportive : Marche nordique, petit marathon de la boucle sud de la Loire à vélo…
      · Touristique : Voie parallèle de la Loire à vélo facilitant l’accès des cyclistes aux commerces et autres services, au camping et autres lieux d’hébergement…

5. RÉSEAU COMPLET DE PISTES CYCLABLES SÉCURISÉES

Trop souvent les municipalités se sont contentées de délimiter à la peinture des tracés sur la chaussée pour répondre aux demandes des cyclistes. Trop souvent ces derniers, et surtout les plus jeunes, se sentent en danger et abandonnent l’utilisation des cycles pour leurs déplacements. Il faut donc revoir la totalité des espaces réservés en les sécurisant au maximum et en évitant les ruptures dans les circuits.

6. 30 KM/H PARTOUT, HORS GRANDS AXES

Actuellement, chacun constate qu’il n’existe pas de cohérence concernant la vitesse de circulation des véhicules motorisés sur la Ville. De nouvelles zones 30 apparaissent régulièrement obligeant à de multiples changements de vitesse sur une même route ou au cœur des quartiers.
Pour fluidifier les déplacements et diminuer de nombreuses nuisances, une commission extra-municipale impliquant les habitants et les usagers, déterminera les voies qui seront considérées comme des grands axes.
Cette proposition sera proposée au vote des habitants dont les modalités seront définies en commission.

7. TRANSPORTS COLLECTIFS

• Créer une gare ferroviaire voyageurs (croix rouge sur le plan) dans la Zone d’Activités Cugnot pour desservir le Campus des Métiers et de l’Artisanat (point jaune sur le plan).

La partie ouest de la commune est mal desservie en transports collectifs. Cela entraîne de nombreux embouteillages le soir au niveau de plusieurs ronds-points. En créant cet arrêt ferroviaire nous les réduirons. Nous permettrons aux salariés des entreprises et aux étudiants du campus d’accéder plus facilement à leurs lieux de travail. Dans l'attente des négociations avec la SNCF et la Métropole, une navette à énergie propre sera proposée.

• Repenser le maillage des quartiers avec le tram par des bus et navettes à énergie propre

Depuis quelques mois une navette électrique circule sur le nord de la Ville. Sa particularité : avoir très rarement des passagers. C’est le résultat d’une décision prise en urgence dont l’intérêt n’est pas le service aux habitants. Pourtant des projets avaient été élaborés dans des conseils de quartier. Ils sont restés sans réponse. Avec l’arrivée de la seconde ligne de Tram, il est indispensable de revoir ensemble les dessertes.

• Développer avec la Métropole l’intermodalité dans la ville

Une des missions de vos conseillers communautaires sera de travailler sur les déplacements. Nous participerons activement à la généralisation de notre programme sur ce sujet dans l'intérêt de tous les habitants de la Métropole.

8. GRATUITÉ DES TRANSPORTS SCOLAIRES

En rétablissant la gratuité des transports pour les élèves des écoles publiques de la Ville, nous allons corriger une inégalité qui pèse sur les familles éloignées des établissements scolaires. Nous allons également réduire le nombre de voitures aux abords des écoles, source de nuisances et de pollution.

9. LOCAL ET BIO

• Instaurer des circuits courts de production/consommation pour l’alimentation biologique

Il n’y a pas de grands projets sans un réel investissement de la collectivité. En six ans, la municipalité a généralisé le pain Bio dans les écoles. Il est temps de passer à la vitesse supérieure pour la santé de nos enfants.

• Travailler avec des producteurs locaux du sud de la commune ou de la Métropole pour fournir aux Jocondien(ne)s, écoles, entreprises et commerces des produits biologiques

La Ville a les moyens d'aider les maraichers et les exploitants agricoles en passant des contrats. Elle le fait depuis longtemps pour les commerces. Nous le ferons pour les exploitants agricoles de Joué et du sud de la Métropole.

•  Créer des jardins publics potagers pour permettre aux personnes ayant du temps et une envie de jardiner de pouvoir le faire près de chez eux sans frais avec l’aide des jardiniers de la ville (en savoir plus)

10. GUICHET UNIQUE ENTREPRISES

• Créer un service conseil à l’installation des entreprises

• Accompagner les démarches administratives pour les entreprises et leurs salarié(e)s

• Développer des réseaux interentreprises et des environnements conviviaux offrant des accès à la fibre, téléphonie mobile, restauration, logements, infrastructures routières...

11. URGENT RÉHABILITATION SITE MICHELIN !

Michelin est une partie de l’histoire industrielle de notre Ville. Son départ n’a pas été préparé et la transformation du site n’a pas été envisagée. Notre équipe en fera une priorité dès les premiers mois. Elle étudiera également les possibilités concernant le site Tupperware et anticipera l’évolution du site Hutchinson.  

12. OBJECTIF EMPLOI

• Implanter des entreprises en priorité sur les sites abandonnés (Michelin, Tupperware, …)
Certains de nos colistiers travaillent dans des réseaux d'entreprises. C’est un atout important qui facilitera les contacts et la venue de nouvelles sociétés, peut-être plus petites mais peu délocalisables. Ces entreprises ont besoin d’un environnement favorable incluant des prestations telles que des accès à la fibre, téléphonie mobile, commerces, logements, infrastructures routières... et cadre de vie agréable et conviviale.

• Postuler au dispositif national «Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée» (en savoir plus).

• Regrouper les structures d’aide à l’emploi des jeunes en un lieu unique afin de leur permettre de travailler de manière efficace sur l'emploi des jeunes.

• Encourager la création de Tiers Lieux (Repair’café, Coworking, Laboratoire d’innovation industrielle, …) (en savoir plus).

13. COMMERCES À JOUÉ

• Créer un poste de Manager de Centre-Ville chargé de la stratégie de dynamisation du commerce. Faciliter l’implantation des commerces en étant proactifs et ouverts à l'accompagnement des structures existantes de manière objective et pas seulement en Centre-Ville.
• Installer des commerces diversifiés, validés par les habitants, dans les locaux achetés par la municipalité
• Postuler au dispositif « Ma boutique à l’essai » pour développer des commerces avec des aides financières à l’installation
• Repenser les flux de circulation et contrôler le stationnement urbain. Si une règle est établie, par exemple la zone bleue, alors il faut la contrôler sinon cela laisse cours au clientélisme et/ou au laxisme, et la règle ne sert plus à rien. Autant ne pas en avoir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK